Jean Galfione, skipper du Class40 Serenis Consulting, bien parti dans le peloton de la flotte des Class40, a vécu un début de course agréable avec les bonnes prises de décisions dans le choix des voiles notamment. Le bateau glissait le long des côtes bretonnes dans 25 noeuds, c’est arrivé au large de Ouessant que le doute qu’avait le marin en partant, a refait surface.
En effet, une grosse dépression attend les skippers engagés sur cette 11e édition de la Route du rhum – Destination Guadeloupe. Les derniers fichiers météo reçus étant très pessimistes, Jean après analyse de ces derniers a pris la sage décision de faire route vers le port de Brest pour se mettre à l’abri afin d’éviter la casse. «  J’y pensais depuis une semaine… je suis parti optimiste, porté par le départ de la course et puis ça m’a rattrapé une fois Ouessant dépassé. Je me suis dit, je  ne peux pas aller là-dedans, je ne connais pas assez, je me sens pas capable de faire les gestes qu’il faut. Je préfère éviter le pire. »
En attendant, le marin se repose et analyse la situation avec son entourage avant son prochain départ.

———–

Dans cette brève :
– images de l’arrivée
– Son
– BAB libre de droit