Le Village de la Normandy Channel Race 2018, à Caen le 26 mai 2018 Photo Jean-Marie LIOT / NCR

Après avoir fait entrer son Class40 aux couleurs de Serenis Consulting en chantier le 10 août dernier afin de procéder à un dernier gros check-up avant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, puis d’effectuer quelques petites réparations sur la grand-voile et d’installer un nouvel alternateur, Jean Galfione est de retour sur l’eau.
Le skipper, qui a remis sa monture à l’eau vendredi dernier, a attaqué cette semaine des sorties de relations publiques mais aussi la réalisation d’une nouvelle banque images. Et s’il s’est accordé une petite parenthèse mardi, le temps d’aller faire une journée de régate à bord du Multi50 Solidaires en Peloton – ARSEP de Thibaut Vauchel-Camus dans le cadre du Grand Prix Valdys à Douarnenez, le navigateur va maintenant se consacrer pleinement à sa préparation à la reine des transats en solitaire. « Je vais multiplier les entraînements, en solo puis en faux-solo. J’aime bien avoir quelqu’un à bord, capable d’observer et de critiquer, même si, évidemment, j’aime aussi être tout seul et créer des situations auxquelles je dois trouver des solutions », a expliqué Jean pour qui la priorité absolue est de fiabiliser son bateau. « C’est vraiment essentiel pour moi. Hier encore, j’ai pu voir que des petits détails pouvaient prendre des proportions pas possibles. La girouette, le système électronique… je veux vraiment que tout soit sûr et ne pas avoir à me battre pour que ça fonctionne », a indiqué le skipper de Serenis Consulting qui souhaite également trouver tous les réglages du son Code 0, une voile qu’il a reçue en mai mais qu’il n’a pas eu l’occasion de tester beaucoup.