Caen le 14 mai 2017, départ de la Normandy Channel Race 2017 Photo © Jean Marie LIOT / NCR2017 - www.jmliot.com ### Caen, May 14, 2017,Start of the Normandy Channel Race 2017 Photo © Jean Marie LIOT / NCR2017 - www.jmliot.com

Le Grand Prix Guyader s’est achevé ce lundi 1er mai, pour les Class40. Lors de cette troisième et dernière journée de compétition, Serenis Consulting et les huit autres bateaux en lice ont disputé un parcours côtier d’une vingtaine de milles dans des conditions pour le moins musclées (entre 25 et 30 nœuds de vent). Une course lors de laquelle Jean Galfione et ses quatre équipiers ont bataillé aux avant-postes avec Phil Sharp et ses hommes avant de terminer 4e, la faute à un mauvais choix de voile sur le dernier bord. Reste qu’à l’issue de ces trois jours de compétition, l’ancien perchiste et sa petite bande se sont octroyé une belle 2e place au classement général. Un résultat permet, notamment, de valider les modifications techniques réalisées sur le bateau cet hiver, et qui laisse augurer de très belles choses cette saison.

Quatre belles courses dans du vent plutôt soutenu, deux victoires de manches et une jolie deuxième place au général à l’arrivée : le bilan de ce Grand Prix Guyader 2017 est positif pour Jean Galfione, Nicolas Troussel, Éric Kerscaven, Christian Dulot et Jacques Lasnier. « Pour une course de reprise, nous avons de quoi être satisfaits. Nous commençons à bien connaître le bateau. Lors de ce week-end, nous avons évolué et progressé dans plein de domaines différents. C’est encourageant, même si nous avons encore beaucoup de développement à faire et que nous nous grattons encore la tête sur plein de sujets », a expliqué le skipper de Serenis Consulting qui a pu se jauger face à plusieurs machines dernière génération d’ores et déjà très abouties. « Nous rivalisons avec elles, ce qui est positif, même si nous devons encore valider un certain nombre de réglages. A certaines allures, nous sommes rapides mais à d’autres, nous avons clairement des choses à perfectionner. Au reaching, notamment, nous tâtonnons encore un peu. Parfois ça marche assez bien, parfois c’est compliqué. Nous devons essayer de comprendre pourquoi », a détaillé le navigateur qui a, toutefois, enchaîné les bons résultats ces deniers jours, avec une manche de 3e, deux victoires et une place de 4e pour conclure.

Naviguer au maximum pour acquérir des automatismes
« Nous aurions pu terminer sur une meilleure note car nous avons joué en tête de la dernière course tout du long avec Imerys. Malheureusement, sur le dernier bord, nous n’avons pas envoyé la bonne voile. C’était assez serré au début et nous n’avons pas cru que c’était faisable sous spi, alors nous avons envoyé le gennak, ce qui nous a fait perdre du terrain et quelques places », a commenté Jean, précisant qu’aujourd’hui, ce qui doit être améliorer tient de l’ordre du détail. « En voile, à partir d’un certain stade, ce sont les petites choses qui font la différence. Je dois passer un maximum de temps à bord afin d’être plus à l’aise et d’acquérir des automatismes. Le fait de naviguer en équipage réduit m’apporte énormément sur ces points-là », indique Jean qui peut, globalement, tirer un bon bilan de sa première course de la saison. « Je suis, effectivement, content. Nous avons pu voir que le bateau était rapide et qu’il y avait du mieux avec le nouveau gréement. A présent, j’ai hâte de voir ce que ça donne un peu plus au large, avec la gestion de la navigation et de la vie à bord », a souligné Jean. Pour cela, il n’aura pas beaucoup à attendre. Dès le 14 mai prochain, il a, en effet, rendez-vous pour la Normandy Channel Race avec, au menu, un parcours d’environ 975 milles en Manche, Mer Celtique et Mer d’Irlande au départ et retour de la Ville de Caen. Un parcours qu’il effectuera en double avec Nicolas Troussel.

Classement (après 4 courses) :
1. Imerys, Phil Sharp (Grande-Bretagne) 6 points
2. Serenis Consulting, Jean Galfione (CVF) 9 points
3. V ans B, Maxime Sorel (Sn Baie de Saint-Malo) 14 points
4. Cap des Palmes, Brieux Maisonneuve (YC Granville) 16 pts
5. Colombre, Massimo Juris (Italie) 18 pts.